Test : un "robot lycéen" pour élèves malades ou handicapés

Source : handicap.fr

Grippée et clouée au lit depuis plusieurs jours, Elsa, une étudiante de 15 ans, n'a d'autre choix que d'attendre que son traitement fasse effet avant de retrouver le chemin du lycée. Pourtant, contrairement à des milliers d'élèves chaque année, elle n'aura pas à faire face à un spectre fort redouté par les adolescents, rattraper ses cours ! Son lycée lyonnais, comme deux autres établissements rhônalpins situés à Saint-Etienne (Loire) et à Bourg-en-Bresse (Ain), a en effet été sélectionné début 2014 pour participer à une expérimentation unique en Europe : accueillir un « robot lycéen » venant suppléer l'élève malade et absent. Cette technologie peut, par ailleurs, être une solution « complémentaire aux dispositifs existants » pour les enfants porteurs d'un handicap lourd, indique la Région.

 

Interagir avec la classe

Adossée contre deux coussins, son ordinateur sur les genoux, Elsa écoute le cours comme si elle y était. Au même moment, au lycée, son avatar est placé à côté de Justine, sa voisine de table habituelle. Le robot QB, connecté en wifi, transmet à l'élève malade le son et l'image captés. Sur un petit écran placé en haut du robot, le visage d'Elsa est visible et la personnification de l'androïde renforcée. La jeune fille peut même intervenir et interroger le professeur. Elle est en classe… sans y être. « C'est comme si c'était vraiment Elsa, déclare un camarade de classe. On sait que c'est elle qui est derrière. » Alors que la phase de test du programme n'aura lieu que jusqu'en fin d'année scolaire 2015-2016, les premiers retours sont déjà concluants. Mais le robot pourrait être amélioré – ajout de bras ? – d'ici-là. Lire la suite ...

 

module-liste-mdph02

 

 

carres-footer

Copyright © 2007-2017 Médialis - Tous droits réservés