Manif en faveur des MDPH : des "maisons" précieuses ?

Source : informations.handicap.fr

Ils sont une trentaine à battre le pavé parisien devant un décor symbolique dressé pour l'occasion sous les fenêtres du ministère de la Santé et des affaires sociales. Il est 14h ce 14 octobre 2015. Un mur de briques branlantes prêt à s'effondrer, sur lequel on peut lire : « MDPH : Stop à la casse ». La mobilisation est malheureusement restée confidentielle malgré l'appel national de l'APF (Association des paralysés de France). Les militants, pour la plupart en fauteuil roulant, entendent dénoncer les menaces qui pèsent, selon eux, sur les Maisons départementales des personnes handicapées.

DĂ©cideur et payeur ?
Actuellement, ces structures sont pilotées conjointement par l'Etat, le conseil départemental, les associations, l'Agence régionale de santé, la Caisse d'allocations familiales, regroupés au sein d'un groupement d'intérêt public. Pour le moment indépendantes et impartiales mais jusqu'à quand ? L'APF craint en effet que leur fonctionnement ne soit remis en cause par « les projets locaux de certains conseils départementaux, qui tentent d'intégrer les MDPH dans l'organigramme de leurs services ». L'association redoute une « mainmise » des conseils départementaux, et des partenaires réduits au rôle de « potiches ». Faut-il redouter, face aux difficultés budgétaires de certains départements, l'instauration de disparités sur notre territoire national ? Par ailleurs, comment le décideur pourrait-il être aussi le payeur ? L'APF regrette également que le projet de loi sur le vieillissement, en cours d'adoption au Parlement, favorise le développement de Maisons de l'autonomie (MDA). Déjà expérimentées dans plusieurs départements, celles-ci regroupent les services destinés aux personnes âgées en perte d'autonomie et aux personnes handicapées. Lire la suite ...

module-liste-mdph02

 

 

carres-footer

Copyright © 2007-2017 Médialis - Tous droits réservés